Du mobilier recyclé, la nouvelle norme ?

Personne ne doute plus du fait que les habitudes de consommation ont considérablement changé au cours des dernières années. La recherche du meilleur bon plan et des dernières nouveautés ne sont plus les seuls boussoles dont on est équipés. Désormais, on attache autant de prix à la qualité d’un produit, qu’à son impact environnemental. C’est ce qui explique le développement de nouveaux marchés, consacrés à la construction de nouveaux mobiliers, à base de produits en fin de vie.

Des matériaux recyclés, bien plus qu’un sceau environnemental

On a tendance à croire que les produits fabriqués avec des matériaux recyclés ne peuvent pas apporter la même qualité que des produits “neufs”. C’est pourtant une idée reçue dont il faut se méfier. Qu’il s’agisse des vêtements, de chaussures, ou de mobilier, les matériaux recyclés créent de nouvelles opportunités.

De toute évidence, l’emploi des ressources recyclés dans la conception de mobilier ne peut se faire sans une approche innovante. On peut construire des étagères avec des palettes, on peut concevoir des lampes en papier compressé, et plus encore. Mais il faut absolument cesser de voir les produits en fin de vie, comme des déchets.

Une abondance de matériaux

Du papier compressé, des rebuts, du bois recyclé, des palettes et bien plus encore ! Alors que les matériaux traditionnellement choisis sont le bois, le PVC ou les métaux, ces matériaux en deuxième vie permettent de profiter d’une nouvelle structure. Certains, plus compacts et plus légers permettront de tenter de nouveaux designs. D’autres, en bois recyclé, n’auront pas besoin du même traitement traditionnellement réservé au bois “neuf”. Et ainsi de suite.

Même au niveau de la décoration, on peut prendre l’exemple de la housse de canapé par Ikea qui est conçue avec des fibres de plastique récupéré.

mts_wordx